L’Association
québécoise des
orthophonistes
et audiologistes

 

Découvrez ce que nous faisons ensemble

En vedette

LETTRE OUVERTE OOAQ_AQOA

15 mars 2024

Prothèses auditives : Les audiologistes peuvent contrer la pénurie de main-d’œuvre

 

Un article paru récemment dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec présentait les craintes de plusieurs actrices et acteurs du secteur de l’audioprothèse face à une pénurie de main-d’œuvre pour la vente de prothèses auditives, alors que la demande pour ces appareils ne cesse d’augmenter et que les inscriptions aux programmes collégiaux diminuent.

Pourtant, une solution existe. Les audiologistes tendent la main aux audioprothésistes avec la volonté commune d’améliorer la santé auditive de la population québécoise. En toute collaboration, ces professionnelles et professionnels pourraient poser et distribuer des appareils auditifs aux côtés des audioprothésistes. Les audiologistes détiennent une maîtrise universitaire et possèdent déjà la formation et les compétences pour exercer toutes ces activités.

C’est d’ailleurs ainsi dans les autres provinces canadiennes et aux États-Unis. À titre comparatif, en Ontario, le nombre de personnes autorisées à poser et distribuer les appareils auditifs est estimé à 3000, soit 6 fois plus qu’au Québec pour une population d’un peu moins du double.

Un frein

Un frein législatif majeur empêche toutefois ce scénario de se réaliser. En effet, la vente de prothèse auditive est une activité réservée à une seule profession, celle d’audioprothésiste. Bien que les audiologistes, spécialistes de l’audition, exercent déjà au sein du système de santé, elles et ils ne peuvent que prescrire et ajuster. Cette situation unique au Québec est due au Code des professions, un texte législatif qui, rappelons-le, célébrait dernièrement son cinquantième anniversaire. Inutile de dire que les besoins en matière de santé et d’accès aux soins et services ont bien changé en quelques décennies.

Augmenter rapidement les effectifs

Actuellement, le Québec compte 500 audiologistes. En permettant à ces professionnelles et professionnels de distribuer des prothèses auditives, cela viendrait augmenter significativement et rapidement les effectifs, tout en améliorant le continuum de soins. À cela, ajoutons que depuis 2022 le nombre de diplômées et diplômés en audiologie a doublé.

Déficience auditive : bientôt une personne sur quatre

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, une personne sur quatre vivra avec une perte auditive d’ici 2050. Il s’agit d’un véritable enjeu de santé publique et le Québec n’y échappera pas! Aujourd’hui, c’est 864 000 Québécoises et Québécois qui présentent une déficience auditive permanente, soit 10 % de la population. C’est l’une des déficiences physiques les plus répandues. Environ 32 % des personnes âgées de 65 ans ou plus ont une déficience auditive suffisamment importante pour nuire à leurs activités quotidiennes. Une déficience auditive non traitée entraine des conséquences négatives pour la santé : augmentation du risque de démence, fatigue cognitive, isolement social, diminution de la qualité de vie et des activités, détresse psychologique, anxiété, risque de chute, perte d’emploi, etc. Tout cela engendre des coûts importants et évitables pour notre système de santé. Un meilleur accès aux appareils auditifs ferait une réelle différence. Il serait possible d’améliorer les continuums de soins et de services et ainsi influencer durablement et positivement les conditions de vie des personnes tout en réduisant la demande et l’intensité des soins et services, et les coûts qui en découlent. Une solution simple existe, mais elle demande du courage et une volonté politique. Alors que de grands travaux pour l’élargissement des pratiques professionnelles sont en cours en marge du Plan Santé, le gouvernement du Québec doit saisir l’opportunité et agir rapidement pour la santé auditive de la population.

Cosignataires :

Paul-André Gallant, orthophoniste et président de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec

Marie-Philippe Rodrigue, orthophoniste et présidente de l’Association québécoise des orthophonistes et audiologistes

Jérémie Duval, audiologiste et directrice de la qualité de la pratique de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec

Marie-Ève Beaulieu, audiologiste et représentante en audiologie de l’Association québécoise des orthophonistes et audiologistes

 

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

19 janvier 2024

L’Association québécoise des orthophonistes et audiologistes (AQOA) déplore les propositions de la nouvelle entente de principe du Front commun

MONTRÉAL, le 19 janvier 2024 - L’Association québécoise des orthophonistes et audiologistes (AQOA) exprime sa déception face aux propositions de la nouvelle entente de principe du Front commun, en particulier en ce qui concerne les augmentations salariales, la différence des conditions face à nos collègues spécialistes, ainsi que le remboursement des frais de l’Ordre réservé aux orthophonistes et audiologistes à temps complet.

En effet, les membres de l'AQOA auraient espéré une augmentation salariale plus substantielle, comparable à celle accordée aux enseignant.e.s, afin de rattraper le retard accumulé. Avec une proposition de 17,4 %, l'écart persiste, et le faux discours, qualifiant notre groupe professionnel de « petit », ne reflète pas l'importance du rôle des orthophonistes et audiologistes dans le réseau de l’éducation et de la santé. La qualité des services que nous offrons ne devrait pas être sous-estimée en raison de notre nombre restreint.

« Nous sommes déçu.e.s de constater que nous avons été négligés jusqu'à présent dans ces négociations, affirme Marie-Philippe Rodrigue, présidente du conseil d’administration de l’AQOA. Nos professions sont essentielles, et nous méritons une reconnaissance adéquate de notre contribution au système d'éducation et de la santé. Il est temps de reconnaître la valeur de notre travail, d’agir pour améliorer nos conditions et de réaffirmer notre rôle si important dans la santé de notre société. »

Il est souvent question de l’exode vers le secteur privé, mais l’AQOA désire mettre en lumière l'exode de la profession en raison d’un manque de valorisation dans le secteur public. Les enseignant.e.s clament le manque d'aide, de l’aide que les orthophonistes et audiologistes peuvent offrir, mais malheureusement qui n'est pas valorisée dans l’entente de principe.

En second lieu, l'AQOA souligne également le traitement privilégié réservé aux psychologues, alors que des demandes similaires pour nos professions ont été rejetées sous prétexte de notre nombre. Cela soulève des questions sur l'équité dans le traitement des diverses professions au sein du Front commun.

Pour ce qui est du remboursement des frais annuels de l’Ordre, l'AQOA souligne que cette avancée reste insuffisante dans le contexte actuel des négociations du secteur public. Il est injustifiable de ne pas reconnaître le travail des orthophonistes et des audiologistes à temps partiel alors que les frais annuels sont fixes et obligatoires pour pratiquer la profession.

Ensemble, nous désirons réaffirmer notre engagement envers notre profession et continuer à consacrer nos énergies pour améliorer la vie des enfants. Écoutons la différence. Faisons la différence.

À propos de l’Association québécoise des orthophonistes et audiologistes

L’Association québécoise des orthophonistes et audiologistes (AQOA) est un organisme à but non lucratif dont le mandat est de promouvoir les intérêts de ses membres, notamment en veillant à la reconnaissance de l’orthophonie et de l’audiologie au Québec. L’AQOA consacre des efforts à la promotion des champs de pratique et au développement de l’emploi en orthophonie et en audiologie dans les secteurs public et privé. Parce que la force d’une association professionnelle est proportionnelle au nombre de ses membres, l’AQOA a aussi le mandat de rassembler le plus d’orthophonistes et d’audiologistes possible aux quatre coins au Québec.

 

Rejoignez un réseau professionnel qui travaille pour et avec vous.

Rejoignez un réseau professionnel qui travaille pour et avec vous.

Découvrir les avantages

Vous voulez contribuer au rayonnement de nos métiers?

Vous voulez contribuer au rayonnement de nos métiers?

S’impliquer avec nous

En ce moment à l’AQOA

Actualités

Coordonnateur.trice aux communications

12 avril 2024

L'Association québécoise des orthophonistes et des audiologistes (AQOA) recherche un(e) coordonnateur(trice) aux communications et au marketing à temps partiel pour chapeauter les activités de communication et de promotion de l'association. La personne idéale sera responsable de plusieurs aspects, allant du recrutement de bénévoles à  la gestion des médias sociaux en passant par la création d'infolettres mensuelles.

thumbnail

Capsule informative sur le TSP

Du 26 sept. 2023 au 26 sept. 2024


Capsule informative sur les TSP 
Par Line Charron, Louise Duchesne, Andréa MacLeod et Geneviève Meloni en collaboration avec l'AQOA.

Gratuit

thumbnail

Accessibilité Communicationnelle des Commerces pour une Équité des services (ACCES): Un projet d’innovation et de responsabilité sociale

Du 19 janv. 2024 au 19 janv. 2025


Découvrez un projet d'innovation sociale mené par des orthophonistes

Par Monica Lavoie, Annie Légaré et Laura Monetta

Gratuit

Offres d'emplois et petites annonces

Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM)

Le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) recherche des orthophonistes pour occuper des postes ou des remplacements à temps plein et à temps partiel.

 

 

Formation entretien motivationnel niveau 1

PsyMontréal vous convie à une formation en ligne de 12 heures en direct via Zoom. L'entretien motivationnel est une approche efficace qui vous permettra d'aider vos clients à trouver et à maintenir la motivation nécessaire pour effectuer des changements de comportement positifs. L'utilisation de l'entretien motivationnel aide vos clients à surmonter l'ambivalence et la résistance qui les empêchent d'agir.

Détails

Microprogramme de 3e cycle LEAD-R

L'Université de Sherbrooke a développé un microprogramme de 3e cycle en leadership pour l’amélioration des pratiques de réadaptation (LEAD-R).
Détails

Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à l’infolettre de l’AQOA

Je m’inscris

Pour vous annoncer sur notre site, c’est facile

Je m’annonce